Sélection Premiers films

Depuis cinq ans, la sélection du festival présente premiers et seconds films de toutes durées, issus d’écoles, de formations, produits ou autoproduits. Les onze films de cette année concourent pour le Prix des Écrans Documentaires et le Prix Lycéens. Le Prix du Moulin d’Andé récompense, lui, un projet de film en cours d’écriture parmi les auteurs des films sélectionnés.
 
Koropa
Laura Henno
(2016 - 19' - Spectre Productions - France)
Au large de l’archipel des Comores, dans la nuit noire, Patron, un jeune orphelin, apprend à devenir « Commandant ». D’ici peu, il emmènera en vedette ses premiers voyageurs clandestins vers Mayotte.
 
Kawasaki keirin
Sayaka Mizuno
(2016 - 40' - HEAD Genève - Suisse)
Une minuscule buvette-épicerie de la ville industrielle de Kawasaki au Japon est le lieu de rencontre d’habitués occupés à boire des bières en cannette, à discuter de tout et de rien et à jouer aux courses cyclistes du vélodrome tout proche. C’est le repaire des retrouvailles, le lieu de la parenthèse dans un quotidien morne. « J’aime les choses qui flottent, parce que dans l’eau, je coule » confie le tenancier. Pour lui, comme pour ses clients, les cyclistes accrochés à leurs pédales, filant en ligne et imperturbables, sont un peu comme une bouée, le vélodrome, comme un bateau.
 
Rue Mayskaya
Gabriel Tejedor
(2017 - 70' - Idip Films - Suisse)
Biélorussie, hiver 2015. L’élection présidentielle se prépare. L’omnipotent Loukachenko brigue un cinquième mandat. Kostia fête ses 18 ans. Il vit à la campagne entouré de ses amis, de ses amours, de sa famille. Entre petits boulots, beuveries et grands discours; lui et les siens rêvent-ils encore?
 
Grands travaux
Olivia Rochette, Gerard-Jan Claes
(2017 - 101' - Savage Films - Belgique)
Grands travaux situe son action dans l’Institut Anneessens-Funck, une école professionnelle néerlandophone à Bruxelles où des jeunes issus de milieux très variés, souvent précarisés, viennent apprendre un métier à exercer au plus vite. Le film documente et met en scène les différents aspects de leur vie : les exercices à l’école, le football, leurs tribulations sentimentales ainsi que la recherche d’un logement, d’un emploi. En relatant le quotidien dans l’espace confiné d’une école, c’est une image de Bruxelles aujourd’hui que tente de construire Grands travaux. Avec la jeunesse au centre.
 
Athènes Rhapsodie
Antoine Danis
(2017 - 78' - Les Films de l’oeil sauvage / Minimal Films - France)
Un homme et son caddie dans les rues d’Athènes. Des voix de colère, de résignation, d’espérance. Un portrait poétique de la ville, décor de la gueule de bois de la crise européenne.
 
26 rue Saint-Fargeau
Margaux Guillemard
(2017 - 30' - Miles Cinéma - France)
26 rue Saint-Fargeau s’illustre comme la traversée verticale d’un logement social parisien. De l’aube au coucher du soleil, étage après étage, le film dépeint, fait dialoguer, avec humour et tendresse, diverses cultures, atmosphères, goûts pour l’ameublement, philosophies de vie. Singulier dans sa réalisation, ce documentaire a d’abord été élaboré, monté, tel un "film sonore" de 30 minutes, pour rencontrer dans un second temps les images du lieu tournées en 16mm, afin de créer un dialogue poétique entre récits et espaces.
 
Les Îles résonnantes
Juruna Mallon
(2017 - 41' - Juruna Mallon - France)
Un regard intime sur Eliane Radigue, pionnière française de la musique minimaliste et électroacoustique, pour explorer la singularité sensorielle de sa "sculpture sonore" et ses vertus méditatives. Le dispositif du film génère les images mentales que la musique a vocation à susciter, proposant avec les moyens propres du cinéma des paysages sonores. Sélectionné au festival Cinéma du réel 2017.
 
Qui es-tu Octobre ?
Julie Jaroszewski
(2017 - 56' - La Baleine Noire - Belgique, Burkina Faso)
Au Burkina Faso, à 27 ans d’intervalle, deux Octobre se contemplent. Le premier, en 1987, vit l’assassinat du père de la révolution démocratique et populaire, Thomas Sankara. Le second, en octobre 2014, voit le peuple destituer par la rue son successeur, Blaise Compaoré. Dans les quartiers populaires de Ouagadougou, la petite et la grande histoire se rejoignent dans la case des femmes, où vit le jeune Mika. Trois générations tissent la fable de l’endurance d’un peuple sur le chemin d’une quête de justice, de vérité et d’intégrité.
 
La Cour des murmures
Grégory Cohen
(2017 - 47' - TS Productions - France)
Un film-expérience, entre fiction et documentaire, qui propose à six jeunes d’une cité de la banlieue parisienne de jouer leur vie à partir d’une esquisse de scénario autour des jeunes et de l’amour dans la cité. De rebondissement en rebondissement, un film qui s’interroge aussi sur la rencontre entre les mondes : comment inventer un jeu ensemble ?
 
Boca de Fogo
Luciano Pérez Fernández
(2017 - 9' - Erika Azevedo - Brésil)
Dans la ville de Salgueiro au Brésil, des gens juchés sur les gradins, brûlés par le soleil, regardent un match de football. Les joueurs eux-mêmes semblent ralentir sous la chaleur accablante. Mais une bataille épique enflamme les ondes radio. Une voix tonitruante et remarquablement éloquente insuffle vie au jeu avec force métaphores et allitérations : Bouche de Feu, le commentateur le plus rapide de Pernambouc.
 
Je ne me souviens de rien
Diane Sara Bouzgarrou
(2017 - 59' - Tryptique Films - France)
Souffrant du trouble bipolaire, je traverse en 2011 un épisode maniaco-dépressif d’une telle intensité qu’il me laisse presque entièrement amnésique. Me restent ces dizaines d’heures de rushes et ces deux carnets remplis d’écrits, de collages, de dessins – précieuses traces de mon séjour en clinique psychiatrique. Plus de quatre ans après, ces quelques mois de ma vie sont encore inaccessibles à ma mémoire. Le projet de ce film : la reconstituer.